Restauration de la commode Boulle du duc d'Aumale

Dans le cadre de la restauration des Petits Appartements ou Appartements Privés, les Amis du Musée Condé ont déjà pris en charge une bonne partie du mobilier de l’appartement de la duchesse, comme l’ensemble de sièges de sa chambre (quatre chaises, bergère et duchesse) et le berceau du prince de Condé.

Le chantier avance et c’est maintenant le tour de l’appartement du duc. Nous espérons prendre en charge les restaurations jugées prioritaires par Nicole Garnier, conservateur général du Patrimoine chargée du musée Condé. Parmi les priorités, nous avons sélectionné cette commode Boulle dont la marqueterie écaille et laiton est très endommagée.

AIDEZ-NOUS A LA RESTAURER !

Plaquée de marqueterie d’écaille rouge et de laiton de type Boulle, cette commode ouvre par trois rangs de tiroirs. Une baguette de bronze doré ciselé d’un entrelacs de fleurettes avec perles et ruban, encadre la façade et sépare les rangs de tiroirs.

Le plateau est également plaqué de marqueterie d’écaille et de laiton, formant des arabesques à la Bérain, présentant trois scènes figurant des personnages sous des dais, deux danseurs et une figure de Diane chasseresse entourée de deux amours.Ce meuble qui date des années 1710, a été acheté en 1846 par Eugène Lami, l’artiste chargé par le duc d’Aumale de l’ameublement de ces appartements. Elle a suivi le duc et la duchesse d’Aumale dans leur exil et se trouvait dans la chambre du couple à Orleans House. Rentré seul en 1871, deux ans après le décès de sa femme, le duc la fit placer dans le Salon de Condé ou Salon Rouge, le décor et l’ameublement de cette pièce faisant référence au siècle de Louis XIV. Guillaume Grohé, le grand ébéniste du XIXe siècle, l’a remaniée en 1883.

La marqueterie de cette commode est très usée ; on constate de nombreux soulèvements, des manques d’écaille et de laiton et une faible épaisseur des éléments : la gravure est inexistante par endroit et des bouchages inesthétiques à la pâte ont été réalisés en remplacement des lacunes d’écaille. Des pièces de laiton sont tordues. La colle qui maintient les éléments de laiton a perdu son pouvoir adhérant. L’aspect est terne : on constate une oxydation générale du laiton sur toute la marqueterie et la lingotière du dessus. Enfin le côté de la commode, est très endommagé et présente un décollement généralisé de la marqueterie.

Budget de restauration : 9 600 € TTC.

Quel que soit le montant de votre don, votre soutien sera décisif.

Vous bénéficiez d’une réduction d’impôt de 66% du montant de votre don pour toute opération : par exemple un don de 100 € vous revient à 34 €.

Pour plus d’information sur la restauration, les moyens de financement ou les règles fiscales,
Envoyez un courriel sur contact@amismuseecondechantilly.com

Si vous voulez partager notre aventure, associez-vous en souscrivant

Montant de votre souscription
Êtes-vous adhérent à notre association ?
Saisissez vos identifiants puis "Connexion"
Vos coordonnées
Souhaitez-vous être cité parmi les mécènes ?
Cliquez sur le pictogramme correspondant à votre mode de paiement
Passez à l'étape suivante : vérifiez, puis validez votre souscription

Défiscalisez

Donnez encore plus de sens à votre impôt

  • 66 % de votre don

    aux Amis du Musée Condé (Château de Chantilly) sont déductibles de votre impôt sur le revenu, dans la limite de 20 % de votre revenu imposable. *

  • Si votre don dépasse ce seuil, vous avez la possibilité de reporter l’excédent sur 5 années.
Exemple :
  • Je donne 100€, je déduis 66€, il reste à ma charge 34€.
  • Je donne 1000€, je déduis 660€, il reste à ma charge 340€.
(suivant la législation en cours en septembre 2016)